LE TATOUAGE TRADITIONNEL

la-tatouage-traditionnel

LE TATOUAGE TRADITIONNEL

    Pour réaliser un tatouage plusieurs techniques d’encrage peuvent être utilisées à l’aide de différents outils ou machines. Aujourd’hui, lInternational Lille Tattoo Convention vous dit tout ce qu’il faut savoir sur la technique dite “traditionnelle”.

    LE TATOUAGE TRADITIONNEL, C'EST QUOI EXACTEMENT ?

    Le tatouage traditionnel est une technique de tatouage réalisée avec de fines aiguilles, de l’encre de charbon et des pigments de couleur.

    Que ce soit pour un tatouage traditionnel de type japonais ou polynésien, le travail va s’effectuer à la main, avec des aiguilles généralement en fer, en bambou ou en os.

    Aucune machine dite “mécanique” n’est utilisée.

    Cette technique de tatouage traditionnelle n’est désormais que peu utilisée par les tatoueurs. En effet, elle nécessite des connaissances spéciales.

    Elle est également réputée très douloureuse : 80% des tatouages entrepris par cette méthode sont inachevés du fait de la douleur qu’ils impliquent.

    la-tatouage-traditionnel-durga-tattoo

     Durga Tattoo de Berlin en Allemagne

    la-tatouage-traditionnel-pili-moo

     Pili Mo’o d’Hawaï aux USA

    LES DIFFÉRENTES TECHNIQUES DE TATOUAGE TRADITIONNEL

    Le Tebori, un art traditionnel de tatouage japonais
    La technique traditionnelle, quand on parle de tatouage japonais, est appelée Tebori.
    Cela signifie littéralement « gravé à la main ». Le Tebori est une pratique complexe aux multiples styles, écoles et nuances. Les aiguilles du Tebori sont en général d’un plus gros diamètre que celles utilisées sur les machines, et plus « raides ».

    la-tatouage-traditionnel-tebori

    Le Maori, tatouage sacré des polynésien
    Les Maoris sont le peuple polynésien autochtone d’origine de Nouvelle-Zélande. Les techniques originales utilisées pour créer le tatouage maori n’implique pas l’utilisation d’aiguilles, mais plutôt des couteaux et des ciseaux fabriqués à partir de dents de requin, des os et des dents pointues.

    Les encres utilisées pour créer le tatouage maori viennent d’éléments naturels tels que le bois, les champignons ou encore la graisse animale utilisée pour créer des couleurs plus claires.

    Le Sak Yant : le tatouage sacré traditionnel thaïlandais
    Le Sak Yant est la technique traditionnelle de tatouage en Asie. Cette pratique locale est une véritable coutume, puisqu’elle remonterait à la période khmère (ancien peuple du Cambodge, il y a plus de 3000 ans).

    Le procédé du Sak Yant est le suivant : des aiguilles sont positionnées au bas d’une tige en bambou ou en métal, trempées dans de l’encre et apposées sur la peau par « pointillés ». La peau n’est donc pas « déchirée » comme au tatouage à l’aiguille, mais transpercée point par point.

    POURQUOI SE FAIRE UN TATOUAGE TRADITIONNEL ?

    Colin Dale de Copenhague au Danemark

    Comme pour n’importe quel tatouage la raison peut être spirituelle, symbolique, religieuse, médicale (pour recouvrir des cicatrices) ou purement esthétique.

    Le tatouage traditionnel séduit beaucoup de jeunes touristes occidentaux, qui souhaitent se démarquer par cette technique artisanale rare.

    Issus de tradition millénaire, le tatouage traditionnel apporte une signification plus importante au tatouage, pleine de croyances et d’originalité.
    Cette année, et pour la première fois, l’International Lille Tattoo Convention à invité pour vous 3 tatoueurs qui pratiquent le tatouage traditionnel pendant la convention : Colin Dale, Durga et Pili Mo’o.

    Rendez-vous les 17, 18 et 19 janvier 2020
    à Lille Grand Palais
    Réservez vos places dès maintenant !

    PARTAGER : 

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    X